Accueil / Les chroniques littéraires de Claire / « Tu as toujours été là » de Laurel Geiss : un hymne à l’amour !

« Tu as toujours été là » de Laurel Geiss : un hymne à l’amour !

C’est un livre déroutant que je viens tout juste de finir, en moins de 24 heures, et que je n’ai pas pu lâcher. « Tu as toujours été là », le roman de Laurel Geiss, est le premier livre qui m’a arraché des larmes. L’auteure a touché la corde sensible : l’amour maternelle.

C’est le maître mot de ces 264 pages, à travers Emma, qui incarne non seulement la figure maternelle, mais surtout la force, par son combat pour revivre, pour renaître.

Le style d’écriture fluide permet au lecteur de vivre toutes les angoisses, les espoirs et le courage de cette femme. C’est aussi l’amour de la propre mère d’Emma, mais aussi de son père et de toute sa famille d’ailleurs, son soutien sans faille, sa présence indispensable, sans être intrusive, qui fait tout le charme de cette histoire. Ce lien familial si fort et si précieux qui nous rappelle sans cesse ce qui compte vraiment lorsqu’à chaque seconde, il est possible de tout perdre.

Ce roman est donc un hymne à l’amour, mais il questionne aussi sur notre réalité. Lorsqu’Emma frôle la folie, lorsqu’elle n’est plus sûre de ce qui est réel ou le fruit de son imagination, l’auteure réussit ce coup de maître d’insinuer le doute dans l’esprit du lecteur.

Voilà donc un récit touchant, un livre dont les pages se tournent frénétiquement, même si, peut être à mon goût, trop prévisible et irréaliste à certains moments, ce qui n’enlève rien à son charme. L’auteure nous offre également un épilogue – et là c’est original – une deuxième fin. J’y note néanmoins une maladresse, à savoir qu’à la fin du chapitre 13, Emma n’a pas encore rencontré Brett ni Emily.

Pour conclure, ce livre fait grand bien dans le sens où, par les larmes, il nous enjoint à savoir aimer et jouir de ce que nous pensons posséder mais qui pourrait disparaître si rapidement…une belle leçon à retenir !


Chronique littéraire par Claire Gossier

Travailleuse littéraire, j’opère autour des contes en particulier et de l’écriture en général. C’est au sein de l’association Ecriv’art : lire, écrire et conter que je m’épanouis dans mes savoirs faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Top